Partie I : Le cerveau et les sens

 

 

1. Le cerveau
2. L'importance des sens

 


1. Le cerveau

Le cerveau coordonne, chez les êtres humains, la plupart des mouvements, le comportement, les fonctions internes, mais aussi la mémoire, les émotions et la parole. Centre général du système nerveux central, avec plus de 10 milliards de cellules, il nous permet de découvrir le monde qui nous entoure.
Le cerveau reçoit des signaux par les nerfs tels que les nerfs sensitifs qui sont responsables des sensations. Le cerveau reçoit et émet des signaux, cette fonction est le fonction principale du cerveau. Cet organe analyse alors une information telles que la faim, la peur, la douleur... et envoie des signaux appropriés.
Le cerveau a également un rôle de production hormonale, en effet, trois régions ( l'hypophyse, l'hypothalamus, l'épiphyse ) de cet organe sont impliquées dans la gestion des hormones
Concernant l'amour, le cerveau est l'organe principale, sans lui il n'y aurait pas d'histoire d‘amour.
Le cerveau est dit triunique car il possède trois « étages » qui ont chacun un rôle différent. Tout d'abord, le cerveau reptilien qui gère les sensations et les automatismes. Ensuite, il transmet les sensations au cerveau limbique, appelé le cerveau des émotions. Il est également le siège de la mémoire. Ce dernier est un réseau de neurones, très important dans la biochimie de l'amour. Puis, entre en jeu le néocortex qui le cerveau des sentiments et de l'esprit critique. Le néocortex permet également de peser le pour et le contre.

 

SCHEMA DU CERVEAU TRIUNIQUE

 


2. L'importance des sens

Roméo
« Oh ! Elle apprend aux flambeau à illuminer !
Sa beauté est suspendue à la face de la nuit
Comme un riche joyau à l'oreille d'une Éthiopienne !
Beauté trop précieuse pour le possession, trop exquise pour la terre !
Telle la colombe de neige dans une troupe de corneilles
Telle apparaît cette jeune dame au milieu de ses compagnes.
Cette danse finir, j'épierai la place où elle se tient,
Et je donnerai à ma main grossière le bonheur de toucher la sienne.
Mon cœur a-t-il aimé jusqu'ici ? Non ; jurez-le, mes yeux !
Car jusqu'à ce soir, je n'avais pas vu la vraie beauté, »

Roméo & Juliette acte I, scène 5


Contexte : Roméo est un Montaigu alors que Juliette est une Capulet. Ces deux familles sont rivales, mais cela ne va pas empêcher ces deux êtres de s'aimer.
Cette scène se déroule lors d'un bal masqué chez la famille Capulet. Roméo s'y rend pour voir Rosaline, la femme qu'il aime. Cependant, lorsqu'il aperçoit Juliette et il est subjugué par sa beauté.
Ce terme est employée à deux reprises dans cette tirade. Il fait des comparaisons dans lesquelles des termes propres à l'amour sont employés : « briller splendidement » ; « comme un riche joyau » ; « bénie » ; « Mon cœur » ; « aimé ». A ces termes, s'ajoutent le groupe nominal « mes yeux » et la proposition « je n'avais jamais vu la vraie beauté » qui appartiennent au champ lexical de la vue.
Roméo tombe éperdument amoureux de Juliette.

Le regard a donc une importance considérable dans l'installation du sentiment amoureux.

A la vue de l'être cher, les nerfs optiques transmettent l'information puis le thalamus envoie l'information vers le cortex visuel qui ensuite analysent et construisent l'image. La personne amoureuse se focalise alors sur l'objet de son désir. Le reste du monde n'existe plus. A l'intérieure de son œil, l'image de l'être aimé s'imprime sur la rétine et se transforme un courant électrique. L'image est alors envoyée au cerveau des émotions. Ce qui provoque une émotion unique chez les amoureux, il suffit d'un regard pour tout ce dire. L'image entraine ensuite une libération de neurotransmetteurs qui stimule alors l'individu. Une décharge de neurotransmetteur rend l'amoureux heureux d'être face à son amant. Ce bonheur se traduit par un sourire commandé par le cortex ( dirige les expressions du visage ).
L'odeur joue également un rôle important. Les molécules odorantes libérées par les amoureux rentrent en contact avec des neurones. Les informations captées par ces derniers sont aussitôt envoyées dans les cerveau des émotions, dans lequel, est stocké l'image de l'être aimé. L'odeur et l'image de celui se confondent et entrent dans l'hippocampe, qui est le siège la mémoire. Ces deux éléments sont définitivement liés. Par l'odeur, le cerveau peut détecter une bonne complémentarité génétique.
Les odeurs jouent également un autre rôle, certains scientifiques, les odeurs donneraient des informations sur le patrimoine génétique, l'état psychologique ou émotionnel et sur le système immunitaire. Le cerveau peut ainsi détecter une bonne complémentarité génétique : des gènes immunitaires entraineraient une progéniture plus résistante.

Le toucher joue un rôle primordiale dans l'installation de l'amour ( Voir IV. Désir et plaisir )

 

L'information sensoriel atteint donc le système limbique, celui-ci déclenche un état émotionnel et des réactions immédiates sur le corps. Augmentation du rythme cardiaque, transpiration, modification du comportement...
« Ce fut le temps d'un battement de paupières, et elle me regarda sans me voir, et ce fut la gloire et le printemps et le soleil et la mer tiède et sa transparence près du rivage et ma jeunesse revenue, et le monde était né.» Belle du seigneur. Albert Cohen
La personne amoureuse est toute chamboulée.

précédant - suivant 

8 votes. Moyenne 3.88 sur 5.

Commentaires (1)

1. Momo 19/11/2012

Merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site